Peut-on transporter de la nourriture à bord d’un avion ?

2020-02-21
Food in plane

Face aux nombreuses règles de sécurité appliquées dans les aéroports, il est parfois difficile de savoir quels aliments sont autorisés à bord d’un avion. De façon générale, il est possible d’emporter avec soi tout produit qui ne figure pas dans la liste des articles prohibés de votre compagnie aérienne. Bien évidemment, il faut également que ces denrées soient légales et ne fassent pas l’objet de restrictions dans les pays ralliés par le vol emprunté.

Bagage cabine et valise en soute : quelles différences en matière de denrées alimentaires ?

Peut-on prendre de la nourriture avec soi dans son bagage cabine ? Quid des valises en soute? De façon générale, peu de restrictions s’appliquent aux denrées alimentaires (boissons et nourriture solide) transportées dans les valises en soute : l’essentiel est qu’elles soient légales. Les particuliers qui voyagent dans l’Union européenne peuvent ainsi transporter librement 10 litres d’alcool fort, 90 litres de vin et 110 litres de bière. Dans ce cas, on peut difficilement parler de restrictions : ces limites par personne sont plus que raisonnables !

Par ailleurs, les articles que vous achetez dans les boutiques de l’aéroport, après avoir passé les contrôles de sécurité, sont toujours autorisés à bord de l’appareil, à condition que leur volume respecte les règles que la compagnie aérienne applique aux bagages cabine : évitez donc d’avoir la main lourde !

Pour les bagages à main, la sélection s’opère lors des contrôles de sécurité. Pour vous aiguiller, voici un guide pratique des aliments autorisés à bord d’un appareil dans un bagage cabine :

Aliments autorisés à bord

Solides Liquides  
Pain Alcohol ? Dans un contenant scellé et étiqueté de moins de 100 ml
Barres de céréales Lait maternel en poudre  
Fromage Lait maternel  
Chocolat Beurre ? Dans un contenant scellé de moins de 100 ml ou dans un sandwich
Chips et Pringles Fromage à tartiner ? Dans un contenant scellé de moins de 100 ml ou dans un sandwich
Fruits secs Glace et poches de glace ? Seulement sous forme congelée !
Noix Glace ? Seulement sous forme congelée !
Fruit Lait  
Sandwichs Beurre de cacahuètes ? Dans un contenant scellé de moins de 100 ml ou dans un sandwich
Légumes Yaourt  

Les liquides doivent être stockés dans une bouteille de moins de 100 ml et placés dans un sac transparent de moins d’un litre.

En cas de soif ?

Vous souhaitez faire des économies en emportant avec vous les bières que vous consommerez en admirant le coucher de soleil ? Pas de souci ! Les passagers peuvent transporter jusqu’à un litre de denrées liquides dans leur bagage cabine, à condition que celles-ci soient stockées dans des contenants de 100 ml ou moins. Il peut bien entendu s’agir de shampoing ou de produits d’hygiène, mais également d’une boisson que vous pourrez déguster lors du vol.

Quels aliments pour bébé puis-je transporter à bord ?

Il va de soi que la nourriture pour bébé est la bienvenue à bord. Cependant, elle est soumise aux mêmes restrictions que les autres produits et denrées. Ainsi, le lait en poudre et le lait maternel doivent être stockés dans des contenants d’un volume inférieur ou égal à 100 ml. Cette règle s’applique également aux compotes, purées et autres smoothies pour tout-petits, qui sont tous considérés comme des liquides.

Peut-on transporter de la nourriture provenant de chez soi ?

Vous avez tout à fait le droit d’emporter avec vous des denrées extérieures à l’aéroport ; certaines compagnies aériennes en font même mention sur leur site Web. Par exemple :

SAS – Scandinavian Air :

« Vous pouvez emporter votre propre nourriture à bord pour peu qu’elle respecte les règles de sécurité s’appliquant aux bagages cabine. Veuillez noter qu’il est possible que certains passagers souffrent d’allergies alimentaires à bord de votre vol. C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas transporter ou manger d’arachides dans la cabine de l’appareil. » (Source : https://www.flysas.com/)

Ryanair l’indique sous forme de mise en garde :

« Vous avez le droit de transporter votre propre nourriture à bord. Cependant, pour des raisons de sécurité, les boissons chaudes sont proscrites. » (Source : https://www.express.co.uk/)

La compagnie Norwegian va droit au but :

« Oui, vous pouvez transporter les mets et boissons de votre choix à bord de l’appareil. » (Source : https://www.express.co.uk/)

EasyJet reprend les mêmes idées :

« Tous les passagers peuvent transporter de la nourriture à bord dans leur bagage à main. Les boissons sont également admises, mais doivent être achetées après les contrôles de sécurité. » (Source : https://www.express.co.uk/)

Les règles ne sont pas claires : qu’est-ce qui est considéré comme un liquide ?

Cela peut sembler futile, mais connaître les règles qui régissent les liquides sur le bout de doigts peut vous éviter bien des tracas lors des contrôles de sécurité. De façon générale, dans les aéroports, toute substance qui peut être étalée ou versée est considérée comme un liquide.

Voici quelques exemples de liquides :

Le fromage à tartiner, le Nutella, la Marmite, le beurre de cacahuètes, le beurre, le miel, la confiture, le ketchup, la moutarde, la mayonnaise, le houmous et les sauces en tout genre.

Peut-on transporter de la nourriture préparée chez soi ?

Se présenter à l’aéroport avec ses propres en-cas ne posera aucun problème tant que cela reste raisonnable : n’emportez pas avec vous tout un Happy Meal. Si les aliments à tartiner font l’objet de restrictions, les sandwichs faits maison qui en contiennent sont généralement acceptés, car il règne sur ce point un certain flou.

Peut-on transporter des boîtes de conserve à bord ?

Les aliments en conserve sont également une zone de flou : les boîtes contenant du poisson, des fruits ou des légumes renferment en effet un certain volume d’eau. Ainsi, il est possible qu’elles vous soient confisquées à l’aéroport et nous vous conseillons de les ranger dans votre valise en soute ou de les acheter dans les boutiques de l’aéroport.

En revanche, si certains fruits (p. ex. pastèque, melon, fraises, ananas, oranges, framboises) et légumes (p. ex. concombre, laitue iceberg, céleri, poivrons, épinards) contiennent plus de 90 % d’eau, ils sont néanmoins considérés comme des aliments solides.

Quels aliments puis-je consommer à bord ?

Étrangement, la glace et les poches de glace ne sont pas considérées comme des liquides ! Ainsi, la glace passera comme une lettre à la poste lors des contrôles de sécurité tandis que l’eau vous sera confisquée. Cette règle déconcertante s’applique également, entre autres, aux crèmes glacées et aux sucettes glacées.

« Transporter des boissons et des denrées dans son bagage en soute ne pose pas de problème. En revanche, il est essentiel savoir ce que les aéroports considéreront comme des liquides. C’est notamment le cas de la Marmite et du Nutella, qui seront confisqués pour ce motif lors des contrôles de sécurité. Il vaut mieux les placer dans sa valise. »

Kaushik Ghosh, employé de l’aéroport de Luton (Source: https://www.tsa.gov/travel/)

Pourquoi la question des aliments à bord est-elle si épineuse ?

Les services annexes, dont font partie les en-cas proposés à bord, constituent une source de revenus majeure pour les compagnies aériennes. Ils peuvent parfois même faire toute la différence sur le bilan annuel du transporteur. Ces rentrées d’argent annexes peuvent revêtir de nombreuses formes, les plus courantes étant les services à la carte, les programmes Frequent Flyer et la publicité.

Pour les compagnies, chaque centime compte

Les services à la carte englobent toutes les prestations complémentaires que s’offrent les passagers pendant leur voyage. Nous pouvons citer l’enregistrement de bagages, l’embarquement prioritaire, la sélection du numéro de siège, les frais de carte bancaire, les frais relatifs au centre d’appel et, bien entendu, la vente de plats, en-cas et boissons à bord de l’appareil.

Revenus annexes – 2018 – Services à la carte

Compagnie aérienne Services à la carte
En millions d’euros
Ryanair 2 500
Air France/KLM 1 800
Groupe Lufthansa 1 600
American 1 500
United 1 400
EasyJet 1 400
Delta 1 300
Spirit 1 300
Air Canada 800
Southwest 600

Revenus convertis de dollars en euros, source : IdeaWorksCompany

Ces revenus annexes sont un complément financier particulièrement important pour les compagnies européennes, dont le marché est trusté par les enseignes low cost. Sans surprise, la compagnie irlandaise Ryanair fait figure de championne incontestée dans ce domaine. Le calcul est simple : grâce à ces services complémentaires, les compagnies peuvent réduire le coût des billets, ce qui génère plus de ventes. Libre aux passagers d’opter ou non pour ces extras.

Une place au soleil peut coûter cher

Une fois dans l’aéroport, les passagers doivent bien souvent traverser un parcours semé de boutiques locales et internationales en quête de clients. Si les offres spéciales sont légion, les articles affichent néanmoins toujours des prix élevés. On estime généralement que ces tarifs relèvent de l’extorsion, mais la vérité est tout autre : tenir un magasin dans un aéroport coûte très cher et les revenus générés sont soumis à une commission au pourcentage. Ainsi, pour dégager un bénéfice, les commerçants répercutent les frais occasionnés par les mesures de sécurité obligatoires et les salaires élevés en multipliant par deux ou trois le prix de leurs articles.

« Les objectifs de vente qu’on nous fixe ne sont pas réalistes. Par exemple, sur un vol de 75 minutes, il n’est pas rare qu’on passe trois fois avec le chariot d’en-cas, sans compter les passages pour les cartes-cadeaux et cartes à gratter. »

Membre d’équipage Ryanair (témoignage anonyme) (Source : https://www.irishtimes.com/)

Une fois à bord de l’avion, tout est mis en œuvre pour nous faire acheter des boissons et des en-cas à des prix exorbitants. Il faut savoir que ces tarifs varient grandement d’une compagnie à l’autre. Ainsi, une étude portant sur le prix des sandwichs, des en-cas et des bouteilles d’eau parmi six compagnies européennes (dont trois enseignes low cost) a révélé que ces tarifs étaient 57 % plus élevés chez Ryanair que ceux pratiqués par l’enseigne la plus abordable : Lot – Polish Airlines.

Coût de certains articles sur différentes compagnies européennes

  Sandwich Chips ou Pringles (40 g) Eau (50 cl) Total
Aer Lingus 5,00 € 2,50 € 3,00 € 10,50 €
British Airways 4,70 € 1,50 € 2,30 € 8,50 €
LOT Polish Airlines 3,50 € 2,33 € 1,17 € 7,00 €
EasyJet 5,30 € 2,35 € 2,35 € 10,00 €
Ryanair 5,50 € 2,50 € 3,00 € 11,00 €
Wizz Air 4,00 € 3,00 € 2,00 € 9,00 €

Les prix en devises locales ont été convertis en euros et arrondis. Source : sites des compagnies aériennes.

Il n’y a pas de petits profits

Ryanair assure plus de 2 000 vols par jour. Si la compagnie vend en moyenne 5 bouteilles d’eau par vol à 3 euros pièce, cela représente 11 millions d’euros par an ! Bien sûr, cette règle s’applique à tous les en-cas et boissons proposés. Ce commerce est une vraie mine d’or, et les compagnies low cost ne sont pas les seules à en profiter : Air France/KLM et Lufthansa engrangent annuellement plus de 1,5 milliard d’euros grâce à leurs services complémentaires.

Un problème lors d’un vol ? Vérifiez si vous êtes éligible à une indemnisation !

Vérifier gratuitement

Articles Similaires

29.01.2020

Correspondance manquée: quel cas de figure?

Le plus souvent, les différents vols jusqu’à la destination finale sont réservés auprès de la même compagnie, dans un pack global. Il est alors de la responsabilité de la compagnie en question de vous acheminer vers votre destination. Si le premier vol est annulé ou retardé, quelle qu’en soit la cause, celle-ci doit se charger…

Lire la suite >
14.01.2020

Comparaison des droits des passagers – Canada, Union européenne et États-Unis

Bien que l’Union européenne ait une superficie de moins de la moitié de celle des États-Unis, elle compte près de 200 millions d’habitants en plus. Malgré ces différences, le nombre de passagers aériens est quasi-similaire dans les deux régions. Cependant, leurs habitudes et les types de vols empruntés n’ont rien à voir et cette disparité se…

Lire la suite >
07.01.2020

Frais d’internet à l’étranger : limiter les risques de connexion involontaire

Hors Europe, vous pouvez avoir besoin d’utiliser l’internet mobile dans de nombreuses circonstances. En dehors de ces situations, certaines manipulations rapides permettront de paramétrer votre téléphone pour éviter que, pour une raison ou une autre, celui-ci ne se connecte à un réseau local. Il sera judicieux de laisser votre appareil en mode avion lorsque vous…

Lire la suite >
04.12.2019

Bagages : tout ce qu’il faut savoir

Vous ne savez jamais si votre franchise bagages à main suffira ou si vous allez devoir vous acquitter d’un supplément pour bénéficier d’un enregistrement prioritaire ? Il est vrai que si sur les vols long-courriers, les franchises de bagages sont habituellement généreuses, sur les vols courts et low cost, le choix des dimensions et du type…

Lire la suite >
25.07.2019

Refus d’embarquement : Nouvelles réglementations pour la protection des passagers aériens au Canada

La Confédération de 1867, la Déclaration canadienne des droits de 1960 ou la Charte canadienne des droits et libertés de 1982 font partie des grands moments et des événements historiques du plus beau pays du monde : le Canada. Cependant, en ce 15 juillet, un autre événement de taille a eu lieu : l’entrée en vigueur…

Lire la suite >